Macérât Huileux de Bellis

Rien de plus simple que de réaliser son propre "macérât huileux". Pour ceux qui ne connaissent pas le terme(#késkecé ), il s'agit de transférer le principe actif d'une plante dans une huile, ce qui bien sûr ne fonctionne que si ce principe actif est soluble dans l'huile.

[ Il y a donc des plantes qui se prêterons mieux que d'autres au macérât huileux, des plantes pour lesquelles l'infusion ou le macérât hydroglycériné (eau + glycérine) sera un meilleur choix et des plantes avec lesquelles on peut tout faire (article à venir !). ]


Son nom breton bleuñv hañv signifie fleur d'été car le calendrier celtique ne comportait que 2 saisons "l'été" du 1er mai au 31 octobre et "l'hiver" du 1er novembre au 30 avril.

On a prêté bien des propriétés à cette petite fleur annonciatrice des beaux jours, mais sa principale qualité est son affinité avec la peau. En effet les propriétés que l'on trouvera dans l'huile après macération sont les suivantes : décongestionnante, tonique lymphatique, anti-inflammatoire, légèrement anti-bactérienne et anti-fongique. Les deux premiers effets combinés de décongestion et tonification sont ceux qui ont fait connaitre cette huile pour "raffermir" la peau.

Bref elle sera excellente pour les massages du visage en vu de prévenir la chute des bajoues, par exemple ...


Comment faire ?

Ramassez vos fleurs dans un endroit propre. Les bords de trottoirs ne sont pas recommandés. Si elles ne sont pas humides de rosée, vous pouvez les laver très délicatement.

Puis faites-les sécher au soleil (de préférence) ou dans un endroit chaud pendant 24 à 48 heures (les miennes étaient humides et on mis 24 heures au soleil).Elles ne doivent pas être complètement décaties mais bien privées de la plus grande partie de leur humidité.

Placez dans un bocal en verre transparent et couvrez d'une huile non riche à faible rancissement ( CF mon article sur les huiles végétales). Ou d'un mélange, ici : jojoba, Olive abricot (j'ai fais les fonds de tiroirs).

Couvrez d'un couvercle non hermétique et laisser reposez trois semaines au chaud, mais pas à la lumière directe du soleil qui risquerai d'altérer votre huile. (après les avoir photographié, je les change de place !)

Quand les trois semaines sont passées, filtrez avec une mousseline à fromage ou un lange de coton (c'est assez lent), en terminant par un essorage des plantes restantes pour bien récupérer l'huile encore prisonnière. Transférez dans un flacon en verre coloré ou opaque et ajoutez de la vitamine E pour la conservation.


Nota : tous les flacons et matériels utilisés doivent évidemment êtres parfaitement propres, j'entends ébouillantés afin d'éviter de se retrouver avec votre préparation moisie ou contaminée.


Enjoy!
43 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout