Les Huiles Essentielles, pourquoi prendre des précautions ?

Mis à jour : 11 avr. 2020

Que vous souhaitiez pratiquer l'aromathérapie pour les petits maux du quotidien, pour la spiritualité ou la cosmétique, les sites internet, livres et commerces vous bombardent de précautions et d'interdits. Pourquoi ? Quelles sont les conséquences si on ne respecte pas ces interdits ? Je vous en dis plus.



Dangers et contre-indications des huiles essentielles :

Les Huiles essentielles ne sont en rien une médecine "douce", elles sont aussi dangereuses que tout autre substance pharmaceutique.

Bien que naturelles, en comparaison avec l'exploitation allopathique des plantes, les molécules actives des huiles essentielles sont le plus souvent les mêmes que celles de la pharmacopée occidentale du 21ème siècle (la fameuse odeur du dentiste n'est que celle du composant majeur de l'essence de clou de girofle : l'eugénol). D'ailleurs elles ont des interactions avec les médicaments et il est important de les connaitre avant d'absorber ou d'appliquer les huiles essentielles. Par exemple, l'huile essentielle de graine de carotte, stimulant hépatique avéré qui peut être d'un grand secours dans les affections du foie, de la vésicule biliaire ou du pancréas est aussi un super stimulant de la tension artérielle. Donc si vous êtes amené à en vendre ou en conseiller à quelqu'un, il faut toujours s'assurer que la personne n'a aucun problème d'hypertension !


Un danger pour les enfants

Les huiles essentielles ne sont pas composées d'huile ! Il s'agit d'un ensemble de molécules de type alcool, esters, cétone, phénols, éther et j'en passe. Un vrai coffret de petit chimiste ! Non seulement, pour certaines, la substance pure peu brûler facilement la peau (par exemple l'huile essentielle de cannelle) mais surtout la consommation de certaines autres peut être mortelle même pour un adulte (Gaulthérie couchée par exemple). En cas d'erreur d'utilisation des huiles essentielles, vos bambins de moins de 5 ans pourrons donc au mieux être bien brûlés par la substance, au pire faire des crises de convulsions, ou des chocs anaphylactiques....


Maintenant que vous avez vraiment peur ....

Renseignez vous ! Apprenez, lisez, dosez ....

Bien que le danger soit tout à fait réel, il ne l'est pas plus qu'avec du Doliprane. Tout se passera bien tant que vous respecterez les dosages et consignes d'utilisation.

Toujours bien se renseigner sur les dilutions à appliquer, si telle ou telle huile essentielle est autorisée sur la peau et si vous prévoyez de l'ingérer, s'il vous plait lisez plusieurs livres ! (Certains aromathérapeutes que je ne citerai pas, conseillent dans leur livre de mettre une goutte de thym à thymol directement sous la langue ... ça brûle comme en enfer !!!) En général les huiles essentielles se consomment diluées dans de l'huile, ou sur un cachet neutre ; on peut éventuellement en faire un sirop.

Bref, Rendez-vous à la page des sources dans laquelle je vous indique un certain nombre d'ouvrages de référence tant pour la cosmétique que pour se soigner ou nettoyer sa maison.

6 vues0 commentaire